PRÊT HIPOTÉCAIRE

Deux options s’offrent à vous: emprunter dans votre pays ou en Espagne.

  • Si vous décidez de demander un prêt en France par exemple, pour un achat immobilier en Espagne, il vous faudra être titulaire d’un bien immobilier, exonéré de toutes charges et emprunts bancaires. Sous cette condition, votre banque vous demandera d’hypothéquer votre appartement ou votre maison en France en guise de garantie. La caution hypothécaire du nouveau bien portera donc sur le bien de propriété acquis. Les taux en France sont très attractifs, avec un taux entre 1,1 et 1,6 % pour un taux fixe.
  • Si vous décidez d’emprunter en Espagne, sachez que rares sont les banques francophones sur place pour gérer un emprunt en vue d’une acquisition immobilière. Targobank, du groupe Crédit Mutuel et CIC Interbanco sont les plus connues et ont des succursales directement en Espagne. Online, Selfbank du groupe Boursorama propose aussi ses services de financement.

En termes de procédé, le montant du crédit sera versé sur le compte en banque français qui sera après transféré sur le compte en banque espagnol pour la transaction d’achat. Pour vous, futurs acheteurs non-résidents fiscaux en Espagne, le crédit hypothécaire ne peut couvrir que 60 à 70 % maximum de la valeur d’expertise du bien. Si vous justifiez des attaches familiales en Espagne, disposez d’une caution ou si vous êtes co-titulaires d’un compte avec un résident, le pourcentage de la valeur d’acquisition peut être revu à la hausse, voire égal à celui offert aux résidents. Le crédit est remboursable jusqu’à un maximum de 25 ans et contractile avant 65 ans, avec des taux d’intérêts autour de 2,5% et 3 %.